Développeurs informatique, perspectives d’un métier en demande

recrutement des informaticiens

À l’heure des bilans de fin d’année, on constate que les métiers du développement informatique et logiciel vont bien en France, l’emploi dans les secteurs du numérique est en progression (source) de plus de 16 % en 2017 et les prévisions 2018 ne devraient pas pointer du nez.

Le constat est tel que l’industrie des « TI » fait face à des enjeux de difficultés de recrutement et de pénurie de compétences. Voici sept ans de suite que l’embauche se maintient à la hausse et que les étudiants de grandes écoles d’informatiques sont courtisés tant par les grands acteurs du secteur d’activité que par les sociétés de tailles plus modestes.

Cabinet de recrutement, chasseurs de têtes indépendants jouent des coudes pour mobiliser les meilleurs informaticiens et cela n’excluent pas les jeunes qui arrivent sur le marché : tant mieux pour eux et pour l’emploi en général.

On notera que les « métiers du développement informatique orienté étude et conseil» , les langages Microsoft, Java, PHP restent les phares du marché.

Recrutement des informaticiens : Le numérique évolue au pas de charge

La mise à niveau informatique et numérique touche tous les secteurs d’activités. Il n’est dès lors pas très difficile de trouver un emploi informatique si l’on est un tant soit peu qualifié. Voici quelques exemples de secteurs touchés par cette « révolution digitale »

La banque ou l’assurance par exemple avec la mise en place d’infrastructure as a Service (IaaS) qui concerne autant la sécurité des données que le cloud computing. Recrute les juniors au salaire de 40 000 euros/an pour leurs « compétences transversales ».

Le secteur de la finance et de la comptabilité recherche les spécialistes blockchain, un terme spécialisé qui désigne une technologie de stocka de donnée et de diffusion des données très sécurisée tout en restant transparente.

Le défi des entreprises tient à la simplification des processus et la réduction des coûts de production. Les profils recherchés sont d’autant plus rares que ces experts sont peu nombreux — aucune école n’ayant encore mis en place de cursus de formation. Ces perles rares valent plus de 60 000 euros par an.

internet des objets

L’internet des objets bouleverse les tendances de demain

L’internet des objets connectés

L’IoT (ndlr : acronyme de l’Internet Of Things) a effectué une percée fulgurante ces 3 dernières années, les villes et les entreprises, mais aussi les consommateurs à tous les niveaux ayant démontrés leur intérêt pour les applications quotidiennes possibles.

Météo, géolocalisation, analyse des pulsations cardiaques, l’innovation va bon train et touche quasi tout un chacun et les développeurs d’applications personnalisées doivent se montrer innovants, créatifs et efficaces.

Les Ingénieurs réseau et système, les développeurs Java (le langage N°1 de la programmation des logiciels embarqués sur les objets connectés et les capteurs) mettent à jour leur pratique et les meilleurs sont rémunérés à la juste valeur de cette compétence (50 à 60 000 euros)

Les experts datas

Véritable eldorado des entreprises, les perspectives du métier de « datas scientists » semblent sans limites. Ces matheux soumettent à leurs algorithmes des mégas et analysent quantité de données et les afin d’en tirer des informations exploitables, le plus souvent marketing et commerciales, mais pas seulement…
Si un brillant étudiant peut être engagé à 45 000 euros, ses perspectives de salaire sont de plus de 60 000 en cinq ans seulement.

L’emploi et l’innovation informatique, ce n’est pas terminé…

Globalement, les technologies informatiques émergentes impulsent la migration vers la société digitale.
Les entreprises qui s’efforcent de rester innovantes et productives sont clientes des bureaux de développement de logiciels et d’application mobile lesquels sont saturés de demande et cherchent à recruter en continu.

Nicolas

Nicolas est rédacteur chez viasolutions. Après un bac général en économie, il étudie le droit à la faculté et fait ses premières armes sur les réseaux sociaux; Il prendra le virage du web rapidement et se consacre depuis à la rédaction d'articles de société orienté B2B et B2C.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *