L’opération « Jeunes pousses-Greentech verte » donne naissance à une startup capable de détecter les métaux précieux dans les déchets

Le projet « Jeunes Pousses-Greentech Verte » mis en place par le gouvernement soutient les startups qui ont un projet en rapport avec l’environnement et le développement durable. Véritable incubateur de talent, il a permis à deux ingénieurs d’Aix en Provence de faire une découverte historique car ils sont capables de détecter les métaux précieux dans les déchets.

Un soutien financier de 150 000 euros

Cette découverte prometteuse va permettre de récupérer des tonnes de métaux des déchets qui étaient jusqu’à présents jetés. Le gouvernement français a donc décidé d’investir 150 000 euros pour finaliser ce projet et le concrétiser. Grâce à ce nouveau mode de traitement des déchets, les métaux vont retourner dans un cycle de production et servir à la fabrication de nouveaux objets.

Un projet innovant de ce type est historique car il représente tout à fait le souhait de développement durable de cette opération Greentech Verte. Le principe est de récupérer les cartes électroniques, les radios et les déchets argentés, les bains et les résines afin de les traiter et de permettre leur recyclage. Valoriser les déchets va prendre une nouvelle dimension avec cette idée révolutionnaire.

Une quantité astronomique de métaux à récupérer

Cette découverte est saluée par le gouvernement car pour la seule année 2011, ce sont 13 milliard d’euros d’or qui se trouvaient dans les équipements électroniques. A l’heure actuelle, ce sont plusieurs métaux précieux ou très demandés qui sont intégrés dans les équipements électroniques sont encore plus conséquents. Argent, cuivre et bien d’autres métaux sont ainsi à récupérer.

Cette startup a mis au point une méthode très performante pour détecter tous les métaux précieux et connaître aussi leur grammage. Pour l’instant, le mode de recherche et l’accès aux informations sont tenus secrets en attendant d’obtenir leur brevet industriel. Il faudra donc patienter pour en savoir plus et découvrir une nouvelle façon de jouer un rôle dans le développement durable. Récupérer les métaux pour éviter de les jeter est une formidable chance pour l’avenir.

Une chaîne de traitement de A à Z

Les deux ingénieurs, Youssef Menjour et Aloïs Lien, ont par la suite l’intention d’ouvrir des centres de traitement qui vont traiter et valoriser les cartes électroniques en prenant en charge l’ensemble des étapes. Avec une unité prévue à Fos et une autre à Toulouse, les ordinateurs, les téléphones portables et un grand nombre d’équipements électroniques vont pouvoir passer entre les mains des employés qui vont bénéficier de leur découverte.

Grâce à ces centres, les cartes électroniques vont pouvoir être envoyées directement sur place de A à Z. Premiers centres en France, ils donnent un espoir énorme pour le recyclage des métaux précieux. Cette startup Compagnie de France va se concentrer sur l’or et l’argent afin de récupérer un grand nombre de kilos qui se trouvent dans ces composants. Les gains financiers et pour l’environnement devraient être très importants et changer le monde.

Nicolas

Nicolas est rédacteur chez viasolutions. Après un bac général en économie, il étudie le droit à la faculté et fait ses premières armes sur les réseaux sociaux; Il prendra le virage du web rapidement et se consacre depuis à la rédaction d'articles de société orienté B2B et B2C.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *