Banque pour professionnel : comment la choisir ?

La banque accompagne le quotidien de l’entrepreneur tout au long de la vie de son entreprise. De la même manière qu’un cabinet comptable, une institution bancaire doit être choisie avec soin et sans précipitations. Voici quelques conseils pour choisir sa banque pro, sans se tromper. 

Analyser ses besoins 

La première chose à faire avant de se ruer sur un site de comparateur, c’est d’analyser ses besoins et ceux de son activité. En effet, l’analyse des besoins vous aidera à connaître vos attentes bancaires. Ce processus vous permet de faire le tri entre le superflu et l’indispensable. Cela vous aidera aussi à déterminer la relation à avoir avec votre banque. 

Pour analyser vos besoins, posez-vous les questions suivantes

  • Avez-vous besoin d’un emprunt ? 
  • Suis-je amené à investir mon épargne professionnelle ou à réinvestir les gains dans mon entreprise ? 
  • Quel est le champ d’action commerciales (achat vente) qui structure mon entreprise ? Prévoir d’acheter à des entreprises régionales, nationales ou mondiales demandent des champs de compétences et une structure bien différente.

Ces trois questions ne sont que des exemples dont vous avez probablement déjà répondu dans le business plan

Les critères à vérifier pour mieux choisir sa banque pro

Le choix d’une banque doit se faire par le choix de critères spécifiques. L’étude de ces critères vous aidera à vous décider plus rapidement. On trouve par exemple :  

  • coûts de gestion : toute banque vous demandera des frais de gestion pour les opérations courantes. Ces frais sont appliqués régulièrement et peuvent être majorés en cas de demandes spécifiques non prévues (ex : intervention d’un conseiller). Vérifiez ces clauses peut vous aider à gagner quelques euros à la fin du mois.

    Il existe aussi des forfaits premium avec accompagnement et conseils pour les entrepreneurs.
  • Outils bancaires : qu’il s’agisse d’un terminal de paiement pour carte bleue, d’un outil de virement instantané, d’un facturier électronique ou même d’un carnet de chèques offert, votre future banque professionnelle doit être en mesure de vous proposer des outils adaptés à votre PME. 
  • Commissions : une banque demande systématiquement des commissions pour les opérations qu’elle réalise. Vérifiez toujours le tarif des commissions qui peut s’avérer élevé sur le long terme.
  • Découvert bancaire : il arrive aux entreprises d’être à court de liquidités. Une banque pour entreprise doit être en mesure de supporter le découvert temporaire de ses clients, sans appliquer des frais exorbitants. Nous vous conseillons de bien négocier ce point dès la signature du contrat.
  • Placement et épargne : que faire de la trésorerie épargnée ? Une banque doit pouvoir vous proposer des solutions d’épargnes et de placements efficaces. Certaines banques proposent des taux d’épargnes plus intéressants que d’autres.
  • Prêt bancaire : une entreprise peut avoir recours à l’emprunt pour développer de nouveaux produits ou services. Quels sont les taux bancaires pour les entreprises ? Vérifiez bien cette clause et négociez-la dès le départ. Cela peut s’avérer très utile pour la pérennité et le développement de vos affaires. 

Utiliser un comparateur : idéal pour une première sélection

Lancer une entreprise vous occupe beaucoup. Vous devez gérer 1000 choses à la fois et il est parfois difficile de prendre le temps d’analyser chaque chose en détail. C’est (en partie) pour cela que les comparateurs bancaires existent. En effet, si les banques étaient honnêtes et proposaient des conditions transparentes et respectueuses de leurs clients, ça se saurait !

Le comparateur vous aidera à avoir une vue globale sur la banque à choisir, ses offres et ses frais. Utiliser un comparateur est une excellente première étape pour bien choisir son partenaire bancaire. Cela vous aidera à faire une sélection rapide des banques qui répondent à vos critères généraux

Prenons l’exemple de l’avis d’Arifor.fr sur Boursorama. Ce site choisit de noter les avantages et les inconvénients de chaque banque pour en tirer un bilan le plus lisible possible. 

Il existe beaucoup de comparateurs sur internet. Chaque comparateur proposera une méthodologie maison qui vous aidera à y voir plus clair.

A lire aussi : Combien ça coûte de devenir auto entrepreneur ?

Une galaxie de partenaires affiliés

Un comparateur vous proposera toujours des offres partenaires. Il fait savoir que ces sites de comparaisons fonctionnent sur le modèle économique de la publicité et de l’affiliation. Cela signifie que le site gagnera une commission par offres vendues.

Exemple de partenariats mis en place sur le site d’Arifor.

C’est une pratique très courante, qui n’est pas forcément un procédé malhonnête. Cependant, vérifiez toujours que le site mentionne cette pratique. Un peu de transparence ne peut que faire du bien. 

A lire aussi : L’open banking va t-il changer le quotidien des PME ?

Choisir son type de banque

Il existe plusieurs types de banques pour accompagner la création de votre entreprise. On trouve principalement 

  • Les banques traditionnelles : il s’agit des banques à guichet avec des chargés de clientèles dédiés. Les frais de gestion sont souvent exhaustifs, mais elles ont l’avantage d’un accompagnement clients premium. Ces banques sont très utiles si vous avez besoin d’un rapport soutenu avec votre banque
  • Les banques en ligne : apparues dans les années 2000, ces banques sont très populaires auprès des particuliers et des micro-entrepreneurs. Les banques en ligne sont souvent moins chères qu’une banque classique, mais le suivi client est souvent plus laborieux. Elles demandent une certaine autonomie au client.
  • Les néobanques : les néobanques sont les dernières à s’être implantées dans le panorama bancaire européen. N26, Revolut… sont ces nouvelles banques 100% pure player qui ont raflé la mise auprès des jeunes nomades et des 20-35 ans. Elles peinent encore à trouver un modèle fiable pour les entreprises, mais cela ne saurait tarder tant leurs implantations se sont faites rapidement. 

SOURCES

Crédits image : Pixabay

article Latribune sur les néobanques : https://www.latribune.fr/entreprises-finance/banques-finance/les-neobanques-ont-conquis-4-4-millions-de-francais-mais-pas-la-rentabilite-793430.html

Nicolas

Nicolas est rédacteur chez viasolutions. Après un bac général en économie, il étudie le droit à la faculté et fait ses premières armes sur les réseaux sociaux; Il prendra le virage du web rapidement et se consacre depuis à la rédaction d'articles de société orienté B2B et B2C.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.