Méthode des 5S : définition et enjeux

La méthode 5S est une méthodologie japonaise basée autour du lean management. Celle-ci consiste à nettoyer son espace de travail et ses habitudes pour ne garder que l’essentiel. De cette façon, les collaborateurs vont à l’essentiel sans s’encombrer du superflu. Voyons comment implémenter cette ingénieuse méthode en entreprise pour gagner en performance.

A quoi sert la méthode des 5S ?

Les 5s permettent de gagner en productivité. Comme vous le verrez dans l’article, le lean management consiste autant à construire une nouvelle méthodologie qu’à déconstruire l’ancienne. Il s’agit d’une mise en place collective qui se joue sur différents niveaux : 

  • Au niveau personnel et individuel : chacun se remets en question et revoit sa façon de faire pour essayer de s’améliorer en se coordonnant au mieux à la logique de l’entreprise. Cela facilite la mise en place de méthodes de production et de communication efficaces. 
  • Au niveau collectif : la deuxième phase de la mise en place d’une méthodologie 5S consiste à standardiser et à trouver ses solutions qui conviennent au plus grand nombre pour gagner en productivité sans déployer plus d’effort. 

Les 5s consistent donc à nettoyer, trier, ajuster, standardiser et communiquer ! 

En savoir plus sur cette méthode de management [sesa-systems.com]

Les 5S : une méthode agile pour améliorer la productivité 

Issue du japonais, la méthode des 5s se compose de 5 verbes d’actions. L’avantage de la méthode des 5S, c’est son côté pratique. L’implémenter consiste à revenir à l’essentiel sans s’encombrer de Powerpoint fumeux ou de réunions interminables.  La culture nippone connaît le sens du pratique et cela se ressent dans leurs vision du travail. Un travail bien fait commence par exemple par un bureau bien rangé. 

Seiri (整理)

Seiri signifie “éliminer”. Ainsi débute l’implémentation de la méthode 5S. En éliminant les choses les plus inutiles dans son environnement de travail, vous vous concentrez sur les choses utiles. Il faudra trier les outils et les objets utiles au quotidien pour les avoir à portée de main. Les autres devront être rangés ailleurs, mais disponible (ou supprimer)

La mise en pratique des actions Seiri prépare les lieux de travail à être plus sûrs et plus productifs. L’effet le plus direct de Seiri est celui de la sécurité de l’environnement de travail. La présence d’éléments inutiles sur l’environnement de travail rend difficile l’observation du fonctionnement des équipements et des machines. On pense par exemple aux sorties de secours qui sont obstruées, rendant la zone de travail plus dangereuse.

Seiton (整頓)

Seiton fait office au rangement du poste de travail. Les managers 5S annoncent qu’un bureau bien rangé sera toujours plus efficace qu’un bureau chaotique ou se superposent toutes sortes de travaux. Une fois que vous avez identifié et que vous vous êtes débarrassé du superflu, l’heure est donc au rangement !

Les principaux avantages du Seiton, c’est principalement d’éliminer le temps non productif lié à la recherche de matériel et aux déplacements inutiles. L’emplacement de chaque matériau, composant ou outil doit être marqué. C’est une des raisons qui justifie l’utilisation d’étiquettes, de panneaux de signalisation etc.. C’est un impératif absolu dans les usines de fabrication ou dans les lieux de stockage

5s agile
Méthode 5s agile : un bon nettoyage est la première des vertus

Seiso (清掃)

Seiso se traduit par « propreté », mais c’est plus que du nettoyage. Elle consiste à combattre les sources de saleté de manière à éliminer les causes de détérioration ou de mauvais environnement de travail. Il est essentiel de repérer et d’éliminer la saleté du lieu de travail et de l’entretenir correctement.

Un bon niveau de propreté et d’organisation a un impact direct sur la motivation du personnel et permet de réduire considérablement les accidents et les blessures.

Seiketsu (清潔)

Seiketsu est la quatrième étape de la méthodologie 5S. Il s’agit de l’ensemble des procédures de suivi et de mesure de la mise en œuvre des trois étapes précédentes. Elle prend la forme d’audits et d’inspections périodiques de l’état des installations et des équipements. La normalisation des procédures consiste à créer une manière cohérente d’effectuer des tâches.. 

Exemple : la standardisation des machines signifie que tout le monde doit pouvoir utiliser ces machines (ex avoir la documentation à portée de main ou la formation nécessaire..) 

Gestion de projet : comment Rester Performant ?

Shitsuke (躾) 

Shitsuke est la dernière étape de la méthodologie 5S. Il s’agit des actions de sensibilisation de toutes les composantes de l’organisation, à tous les niveaux, pour maintenir de manière disciplinée les critères établis dans les quatre étapes précédentes.

L’objectif est de générer des habitudes comportementales qui conduisent à l’autocorrection de l’organisation lorsque l’un de ses membres détecte une déviation des protocoles établis.

Conclusion : Cette méthode de management à la japonaise est donc une façon de réorganiser sa manière de travailler très efficace. Elle permet une déconstruction des process en cours et vous aide à mieux les repenser pour n’en garder que l’essentiel.

Nicolas

Nicolas est rédacteur chez viasolutions. Après un bac général en économie, il étudie le droit à la faculté et fait ses premières armes sur les réseaux sociaux; Il prendra le virage du web rapidement et se consacre depuis à la rédaction d'articles de société orienté B2B et B2C.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.