Dégâts des eaux : comment assécher un mur ?

assechement d 'un mur après dégat des eaux

L’eau est l’ennemi numéro un des logements. Si elle s’infiltre, elle peut provoquer de graves dégâts matériels et l’apparition de champignons ou remontées capillaires dont il sera difficile de se débarrasser. C’est pourquoi vous devez agir vite lorsque les premières traces d’humidité apparaissent. Voici les techniques d’assèchements des murs de bâtiments utilisés par les professionnels

Que faire en cas de dégâts des eux ?

Un dégât des eaux peut être une expérience très stressante. Il est important de savoir quoi faire dans ce cas afin de minimiser les dommages et de réduire le temps de nettoyage et de réparation. Si vous avez subit un dégât des eaux, la première étape à suivre est d’arrêter la source du problème si possible. Si vous ne pouvez pas arrêter la fuite, éteignez les circuits électriques afin d’éviter tout risque d’électrocution.

Ensuite, évacuez les meubles et objets de la zone touchée pour les mettre à l’abri. Si possible, placez des serviettes ou des coussins sous les zones inondées pour absorber l’excès d’eau. Enfin, appelez un professionnel du nettoyage et de la restauration pour qu’il traite les surfaces endommagées et sèche le bâtiment.

A lire aussi : Acheter des murs commerciaux est il rentable ?

Qui paye en cas de dégâts des eaux ?

L’assurance habitation du propriétaire prends généralement une grande partie des frais liées aux dégâts des eaux. Ainsi, si vous êtes locataire , il faudra contacter votre bailleur sans attendre qui contactera son assureur.

Le propriétaire doit généralement payer une franchise d’assurance pour débloquer les fonds liés à la réparation des dégâts des eaux. Dans une copropriété, il faudra évaluer qui est responsable du dégâts des eaux (ex : vous ou le voisin). Si celui-ci implique le voisinage, les deux compagnies d’assurances chargées de représenter chaque bailleurs décideront à l’aide d’experts qui doit payer quoi .

Les techniques professionnelles pour assécher un mur de bâtiment

Les techniques professionnelles pour assécher un bâtiment sont nombreuses et variées. Cependant, l’essentiel est d’agir vite pour minimiser les dommages. En voici quelques unes.

1. L’assèchement des murs par insufflation

Après un dégât des eaux, il est important de procéder à un assèchement des mur d’un bâtiment le plus rapidement possible pour éviter que les moisissures se propagent. En effet, elles peuvent endommager les murs, les sols et les objets. La meilleure façon de s’assurer que toute l’humidité est éliminée est de faire appel à une entreprise comme airsarl.ch spécialisée en assèchement de bâtiment par insufflation.

La méthode d’insufflation consiste à injecter de l’air chaud dans la zone touchée pour éliminer l’humidité et sécher les matériaux. Elle permet également de désinfecter la zone en neutralisant les bactéries et les moisissures. Enfin, elle aide à prévenir les odeurs en enlevant les composés volatils qui se forment dans les zones humides. L’assèchement par insufflation est donc une technique essentielle pour tout nettoyage après inondation.

2. L’assèchement d’un mur par déshydratation

L’assèchement par déshydratation après un dégât des eaux est une opération délicate qui doit être effectuée par un professionnel. En effet, il est important de s’assurer que toute l’eau a bien été évacuée avant de procéder à l’assèchement. Sinon, cela risque d’endommager les murs et les plafonds.

De plus, il faut veiller à ne pas laisser le milieu humide trop longtemps, car cela pourrait favoriser le développement de moisissures. Enfin, il est important de bien ventiler la pièce une fois l’assèchement terminé. Ceci, afin de prévenir tout risque d’inhalation de particules nocives.

L’assèchement électronique d’un mur

L’assèchement électronique est une méthode efficace pour éliminer l’eau d’un dégât des eaux. Cette méthode consiste à placer des capteurs dans les zones affectées par l’eau. Ces capteurs mesurent le taux d’humidité et transmettent les données à un système de contrôle. Ce dernier active ensuite des ventilateurs ou des chauffages qui vont assécher l’air et ainsi réduire la quantité d’humidité dans l’air.

L’assèchement électronique est une méthode très efficace pour éliminer l’humidité. En effet, elle cible directement les zones humides. De plus, cette méthode est très peu invasive et ne nécessite pas de démonter les structures de la maison. Enfin, l’assèchement électronique est une méthode très économique, car elle ne consomme que peu d’énergie.

Nicolas

Nicolas est rédacteur chez viasolutions. Après un bac général en économie, il étudie le droit à la faculté et fait ses premières armes sur les réseaux sociaux; Il prendra le virage du web rapidement et se consacre depuis à la rédaction d'articles de société orienté B2B et B2C.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.