Comment faire connaître son petit commerce quand on démarre ?

faire connaitre son commerce
faire connaitre son commerce

On ne dispose pas toujours de gros moyens quand on démarre son magasin. Il faut très souvent contenter d’un peu d’astuce, d’une dose de stratégie et d’un petit budget (quand même) pour faire connaître son commerce. Alors que tous les indicateurs vont vers le numérique, je voulais vous partager quelques idées pour faire connaître un commerce avec des outils offline faciles à mettre en place. En effet, si Google est partout, il existe de nombreux commerces qui ne s’en servent pas et préfèrent optimiser leurs visibilité sur le local, en séduisant une clientèle toute proche.

Choisir, c’est renoncer.

Faire de choix du offline, c’est se couper des formidables opportunités qu’offrent le marketing numérique pour développer son entreprise et trouver de nombreux clients. Ce n’est pas toujours un choix résonné, mais plutôt une décision qui se prend par manque de connaissances sur ce qui est vraiment faisable gratuitement sur le net.Il existe en effet quelques astuces pour se développer sur la toile à moindre coût.

A minima, vous avez les options suivantes à votre portée :

  • le référencement local via des outils gratuits comme Google My Business ou Bing Local. L’inscription sur ces deux plateformes est assez simple et vous prendra tout au plus une journée pour paramétrer votre fiche, prendre les photos, ajouter les informations nécessaires.Ou s’inscrire ?
  • Ouvrir une page Facebook pour alimenter et publier vos promos en ligne : si par exemple vous tenez un café, vous avez une vraie possibilité de créer une communauté en ligne avec vos abonnés. De toute façon, il n’existe pas de communauté plus soudés que celle qui se sont créées en “offline”

Pour le reste et pour démarrer une stratégie numérique plus poussée, il faudra prévoir un budget. Le budget sera dépensé en achat publicitaires de type adwords ou instagram ou pour l’intervention d’un consultant spécialisé qui vous fera gagner un temps précieux. Si vous décidez de ne pas communiquer sur le net, alors il vous restera probablement de quoi investir sur le terrain.

Lire aussi : Comment avoir plus de clients dans mon magasin ?

Faire le pari d’une communication offine

Parier sur la communication offline seulement pour faire connaître un commerce, c’est très osé (et assez risqué). En effet, le mieux à faire reste quand même une combinaison des deux médias afin d’avoir un vrai impact.

Ceci étant dit, vous pouvez utiliser les médias offline suivants :

  • Mettre en place des partenariats stratégiques : si vous êtes un café et que vous proposez des petits déjeuners, vous pourriez identifier et contacter les propriétaires AirBnb proche de chez vous et leur offrir une réduction sur l’offre petit déjeuner.
  • L’union fait la force : Vous pouvez aussi faire preuve de solidarité avec les commençants du coin pour faire connaître votre commerce.ex : si vous êtes marchands de fromage, nul doute qu’il sera possible de vous associer avec une amap pour recevoir les paniers de légumes des agriculteurs à la ronde. 
  • Imprimer des flyers pour annoncer vos événements : les impressions par flyers sont encore importantes dans le monde d’aujourd’hui. Elles permettent d’attirer l’attention du passant et finiront probablement sur la table du salon. Attention à ne pas mettre trop d’infos sur ces bouts de papiers au risque de ne pas être lu. 1 information maximum par document !
  • Proposer des réductions originales une fois par semaine : proposer des réductions surprises une fois par semaine peut vous aider à faire revenir vos clients plus régulièrement. Une fois encore, il faudra communiquer un minimum sur cette opération avant que les gens ne s’habituent.
  • Un événement : participer ou organiser des conférences, des apéros, des ateliers… Si ce n’est pas déjà votre coeur de métier, cela peut être un formidable moyen pour communiquer sur votre activité. Les Retours sur investissement sont souvent très bons dans ce genre d’activités.
  • Suivre vos clients et entretenir sa base de données : il est souvent plus difficile de convertir un premier client que de revendre un produit à qq1, sauf si vous vendez des voitures ou des maisons.. L’idée ici, c’est d’entretenir sa base de données pour suivre ses clients et s’assurer qu’ils soient satisfaits. Cela peut avoir des répercussions très fortes sur le long terme et vous aider à construire une solide réputation

Nicolas

Nicolas est rédacteur chez viasolutions. Après un bac général en économie, il étudie le droit à la faculté et fait ses premières armes sur les réseaux sociaux; Il prendra le virage du web rapidement et se consacre depuis à la rédaction d'articles de société orienté B2B et B2C.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *